Aller le contenu

De l’école au lycée

Pourquoi si peu de filles dans les études de mathématiques et d’informatique ? Que se passe-t-il au cours de la scolarité ?

Les filles obtiennent globalement de meilleurs résultats que les garçons tout au long de la scolarité. Pour autant, dès que des choix d’option ou d’orientation s’imposent aux élèves, on observe des divergences entre les choix des filles et ceux des garçons.

Comment expliquer cette situation : filles et garçons auraient-ils des cerveaux différents ?

Les études récentes sur le fonctionnement du cerveau permettent d’éliminer cette hypothèse, notamment les travaux de la neurobiologiste Catherine Vidal : « Concernant les fonctions cognitives, les connaissances actuelles sur le développement du cerveau et la plasticité cérébrale montrent que les filles et les garçons ont les mêmes potentialités de raisonnement, de mémoire, d’attention. »

Pour mieux vous en convaincre, observons ce qui s’est passé en informatique : la place des femmes a sensiblement progressé au cours des décennies 1970 et 1980 et depuis, la tendance s’est inversée. Les cerveaux des femmes et des hommes ne peuvent pas avoir évolué en un si court laps de temps.

En savoir plus

Alors pourquoi cette situation inacceptable persiste-t-elle au 21e siècle dans un pays comme la France ? Quelques pistes d’explications :

  • Les stéréotypes sociaux de sexe et leurs nombreuses conséquences

Ces stéréotypes sont présents partout, y compris à l’école. Ils agissent sans que nous en ayons conscience, insidieusement. Il est donc nécessaire d’en prendre conscience pour y faire face.

En savoir plus

  • Le manque de modèles d’identification

Marie Curie serait-elle la seule femme scientifique connue ? Difficile pour une adolescente de s’identifier à pareille modèle … Or lorsqu’on doit préparer son avenir, il est important de pouvoir se projeter et pour cela, d’avoir des modèles auxquelles s’identifier.

En savoir plus

  • La méconnaissance des métiers liés à ces disciplines

Les seuls métiers liés aux mathématiques auxquels on pense sont « prof ou chercheur ». Pourtant, de plus en plus, les mathématiques associées à l’informatique interviennent dans tous domaines de l’activité humaine.

Quant à la médecine, métier du soin, c’est un des rares métiers que l’on pense bien connaitre. Ces deux aspects expliquent peut-être pourquoi les filles s’y précipitent de plus en plus nombreuses.

En savoir plus

Il est grand temps que les choses changent pour que les femmes puissent enfin s’emparer de tous les métiers à égalité avec les hommes, et en particulier les métiers d’avenir que sont ceux du numérique.

Pour cela, il faut agir dès l’enfance donc à l’école depuis la maternelle jusqu’au lycée, et au-delà !

C’est pourquoi l’association, initialement centrée sur la situation des mathématiciennes, a diversifié ses activités et depuis de nombreuses années, engagé des actions en direction d’abord des élèves de lycée, puis de collège, et maintenant aussi vers le primaire.

En particulier :