Aller le contenu

/

©Marie-Pierre Dieterlé

Mon travail consiste à modéliser les systèmes électriques des pays dans lesquels la Banque mondiale intervient pour les adapter aux besoins des populations tout en évitant les énergies et technologies polluantes. 

Les problématiques liées aux enjeux énergétiques et au changement climatique et à ses impacts sur le développement me tiennent à cœur.

L’urgence croissante de trouver des solutions fait que je ne m’ennuie pas un instant.

Les interactions avec les clients, tout autour du globe, sont un des aspects les plus passionnants et me font découvrir à chaque fois des cultures et des façons de travailler différentes. 

J’ai fait une thèse après 4 ans d’expérience professionnelle en tant qu’ingénieure afin d’avoir un diplôme reconnu internationalement et un degré d’expertise qui ne puisse pas être remis en cause.

Extrait du texte de l’interview