Aller le contenu

©Marie-Pierre Dieterlé

Ma fonction actuelle fait appel à une expertise mathématique puisqu’il s’agit de piloter et de coordonner des actions faisant appel à des notions de modélisation statistique pour la prévision du risque de crédit. 

Durant mon parcours, j’avais un goût pour les maths évident. 

Après le bac, j’ai choisi une voie porteuse, celle qui me donnait le plus de choix et dans laquelle j’avais le plus de facilités. J’ai obtenu une licence de mathématiques pures, puis un master de statistiques appliquées « Méthodes Quantitatives et Modélisation pour l’Entreprise » à l’université de Lille.

 J’ai toujours aimé la littérature, les arts, la création en parallèle de mon parcours scientifique ; avoir le goût des sciences ne vous empêche pas d’aimer beaucoup d’autres choses, ce qui surprend souvent.

Extrait du texte de l’interview